Cosmos : artistes et scientifiques à la conquête de l’invisible

Anne Sauvageot, Université Toulouse – Jean Jaurès

Cet article est publié à l’occasion de la manifestation sur les « Imaginaires stellaires », qui se tient du 28 janvier au 13 mai 2017 au Pavillon Blanc Henri Molina à Colomiers. Conçue autour des représentations cosmiques, cette initiative convoque une série d’événements à la croisée de l’art et de l’astronomie avec des conférences, des ateliers, des lectures, une exposition et un planétarium. Un événement dont The Conversation et le Quai des Savoirs – Toulouse Métropole sont partenaires.


AU TEMPS DES DINOSAURES

Depuis la dislocation du supercontinent Gondwana, il y a plus de 140 millions d’années, la formation géologique de Bornéo est une énigme. De nouvelles données scientifiques issues des dernières datations bousculent les idées reçues.

ÉMERGENCE DE SUNDALAND

De nouvelles datations de roches à Java et Bornéo proposent une nouvelle lecture de la formation géologique de Bornéo. Une partie de l’ile proviendrait de la plaque Australie qui se serait détachée durant le Crétacé.

LA FORÊT DEVENUE ÎLE

La chronologie isotopique établit avec précision les alternances glaciaires-interglaciaires qui vont se succéder à partir de la fin du Miocène. Sundaland et Bornéo, comme toute la planète, sont alors irréversiblement affectés par les modifications majeures des écosystèmes et les importantes variations du niveau des océans.